Analyses et Bilans

Contenants : Sortes de contenants ou tubes à utiliser.
Tubes :
Bleu = 3 mL (additif : citrate de sodium)
Doré avec gel = 5 mL (additif : activateur de coagulation)
Gris = 4 mL (additif : fluorure de sodium)
Isolator = 10 mL (stérile) (additif : saponine) (fourni par la réception des laboratoires SS-89)
Lavande = 3 mL (additif : EDTA)
Lavande = 3 mL (BD # 367856) (additif : EDTA) (fourni par le labo de biologie poste 23339)
Lavande = 10 mL (additif : EDTA) (fourni par c.prél.)
Rose = 5 mL (additif : EDTA)
Rouge uni sans gel = 7 mL (BD # 367815) (additif : aucun)
Rouge uni sans gel = 10 mL (BD # 367820) (additif : aucun)
Vert sans gel (vert avec anneau intérieur noir) = 6 mL (additif : héparine de sodium) (VERTN)
Vert avec gel (vert avec anneau intérieur jaune avec gel) = 5 mL (additif : lithium d’héparine)

♦ Les tubes pédiatriques 3 mL et 4 mL et microméthode ne sont jamais spécifiés dans cette colonne. Ces tubes ne doivent être utilisés que pour la clientèle pédiatrique ou les clients difficiles à piquer.
Contenants :


Contenant d’urine à fond rond 16mm avec bouchon blanc
Conique non gradué 12 mL avec bouchon jaune
Contenant stérile 90 mL
Contenant urines 24 heures avec ou sans préservatif
Tube bouchon blanc vissé
Spécimen Trap
Culturette : ordinaire, charbon, transport anaérobie
Milieu de transport pour selles
Bouteilles pour hémoculture
Code Tube :
Code apparaissant sur les étiquettes code-barres : chaque étiquette correspond à un tube, un contenant ou un milieu de transport.
La signification de chaque code-barres est indiquée au point 2a (Signification des abréviations sur les code-barres).

Particularités/commentaires : **


Sont inscrits :

♦ Les renseignements pertinents à l’analyse.

♦ Les particularités techniques.

♦ Les procédures spécifiques à l’analyse.

Ex : (cf. p.orange), (cf. rens. clin. p- bleues).






ÉTAPES D’UN PRÉLÈVEMENT
Vérifier l’identité du client avec le nom inscrit sur les étiquettes codes-barres et sur l’ordonnance.
♦ Vérifier si toutes les analyses prescrites sont inscrites sur l’étiquette sommaire ou la requête.
♦ Vérifier le nom du médecin requérant.
♦ S’assurer que les exigences d’analyses sont respectées (Ex. : à jeun).
♦ Privilégier la ponction veineuse à l’aiguille afin de diminuer le risque d’hémolyse. La ponction avec aiguille à ailettes (papillon) est seulement dans les cas de veines difficiles.
♦ Prélever le nombre adéquat de tubes (regroupement des analyses de laboratoire, pages ivoire de ce répertoire) et bien remplir les tubes. Respecter la technique : Méthodes de soins infirmiers – Site de l’AQESSS
♦ Immédiatement après un prélèvement sanguin, déposer les tubes debout sur un support à la verticale.
♦ Identifier les échantillons en collant sur chacun, une étiquette autocollante Zebra identifiée au nom du client. Ne jamais enrouler une requête de laboratoire autour d’un contenant.
♦ Pour les « STAT », utiliser un marqueur jaune pour mettre en évidence le STAT et le nom du client.
♦ Acheminer les spécimens au laboratoire par transport routier (voir page 20 de ce répertoire) ou par transport interne sur portoir pour les prélèvements sanguins et urinaires. Pour les prélèvements de selles, expecto, culture d’urine, etc. mettre dans un sac étanche (style Ziploc). NE JAMAIS ENVOYER DE SPÉCIMENS BIOLOGIQUES DANS UNE ENVELOPPE.




Calibre d’aiguilles :
20 G
21 G pour les enfants ou veines de petit calibre


♦Enlever le garrot pour l’analyse suivante : électrolytes.
ÉTAPES D’UN PRÉLÈVEMENT MICRO-MÉTHODE
Technique : Méthodes de soins infirmiers – Site de l’AQESSS
♦ Vérifier l’identité du client avec le nom inscrit sur les étiquettes code-barres et/ou sur l’ordonnance.
♦ Vérifier si toutes les analyses prescrites sont inscrites sur l’étiquette sommaire ou la requête.
♦ Vérifier le nom du médecin requérant.
♦ S’assurer que les exigences d’analyses sont respectées (Ex. : à jeun).
♦ Prélever le nombre adéquat de tubes capillaires. Respecter la technique, cf : méthode de soins.



ORDRE de prélèvement des MICROTAINERS : Lavande en premier puis Rouge par la suite.
POUR MICROTAINER À BOUCHON ROUGE AVEC GEL : (R)
♦ Capacité totale d’un microtainer : le niveau du sang doit atteindre la partie supérieure semi-dépolie du tube. Si R 1/3 = 1/3 du tube et si R 2 = 2 tubes rouge gel.
♦ Pour évaluer le volume en fractions, il suffit de diviser cette portion du tube en 3 parties.

POUR MICROTAINER À BOUCHON LAVANDE : (LAV) Toujours prélever en PREMIER
Essuyer la première goutte de sang.
Remplir entre les 2 parties dépolies du tube.
♦ Bien inverser.


Identifier les échantillons en collant sur chacun une étiquette autocollante Zebra identifiée au nom du client.
Envoyer STAT au labo (NE JAMAIS ENVOYER DE SPÉCIMENS BIOLOGIQUES DANS UNE ENVELOPPE).
# Pour les analyses avec ce signe « # » faire de préférence IV. (micro-méthode de dépannage d’urgence seulement)
Antistreptolysine # R 2
Azotémie (urée) R 1/3
Bilirubine (ds papier aluminium) R 2/3
Calcium R 1/3
CEA (pour bio seulement) # R 2
CHOL, TRIG, AST, ALT, PH. ALC R 1
Ordre de tubes : Hémoculture, rouge (sans additif), bleu, doré, vert, rose ou lavande, gris
Ne pas prélever un tube destiné à l’analyse des E+ immédiatement après le tube contenant du citrate de sodium (tube bleu). Un tube de rejet avec activateur de caillot (petit tube doré 4 mL) ou sans additif est à prélever entre les deux (1 mL maximum de sang entre les deux suffit).
♦ Inverser doucement 4 fois le tube bleu, 5 à 10 fois tous les autres tubes. En inversant le tube à bouchon doré, la silice se trouvant sur les parois favorise la coagulation du sang et accélère ainsi le processus de centrifugation et donc le résultat des analyses. ATTENTION particulière aux tubes lavande et rose, bien inverser complètement de 8 à 10 fois pour éviter les plaquettes en amas.
♦ Remplir au maximum tous les tubes afin d’avoir le volume de sang requis proportionnellement au volume d’anticoagulant du tube s’il y a lieu. ATTENTION particulière requise pour le tube bleu

♦Mettre les tubes sur un support à la verticale immédiatement après un prélèvement.

Causes d’hémolyse :
Prélèvement à partir d’un cathéter;
Garrot laissé plus d’une minute;
Présence d’alcool sur le site de la ponction;
Inversion trop brusque des tubes;
Petit calibre d’aiguille et débit très lent (préférer ponction à l’aiguille au papillon);
Transfert de sang avec seringue.

♦Éviter de prélever dans un hématome.
♦Éviter de prélever dans une main ou un bras ayant un soluté. S’il n’y a aucune autre alternative, prélever plus bas que le site du soluté et noter le soluté en cours.
♦En cas d’échec, après deux essais infructueux, il est souhaitable de référer le client à une autre phlébotomiste.

DÉLAI DE CONSERVATION DES SPÉCIMENS
Les délais suivants sont les temps maximums acceptés entre le prélèvement et l’arrivée au laboratoire de la CSL.
Échantillons de sang : Délai de 2 heures à la température de la pièce
Pour les tubes BLEUS : délai de 4 heures à la température de la pièce
SAUF si PTT + client sous héparine : délai 1 heure température pièce
Si INR, délai 24 heures
Échantillons d’urine :
Culture d’urine : Délai de 2 heures - température de la pièce ou 24 heures au réfrigérateur.
Analyse d’urine : Délai de 2 heures idéalement – (température de la pièce). Max 6 heures avant réception au laboratoire.
Microalbuminurie (1ère urine du matin) : Délai de 6 heures - température de la pièce.
Collecte urinaire de 24 heures (avec ou sans préservatif) : Délai de 48 heures au réfrigérateur.
Cytologie urinaire : Délai de 72 heures au réfrigérateur.
BK urinaire : Délai de 24 heures au réfrigérateur.

Échantillons d’expectorations :
Culture : Délai de 24 heures au réfrigérateur.
Cytologie : Délai de 24 heures au réfrigérateur.
BK : Délai de 24 heures au réfrigérateur.
Échantillons de liquides ponctions (articulaire, synovial, etc.)
Culture : Délai de 2 heures - température de la pièce.
Décompte cellulaire : Délai de 2 heures - température de la pièce.

Échantillons de selles
Culture et parasites (avec milieu de transport) : Délai de 48 heures - frigo.
Clostridium : Délai de 24 heures au réfrigérateur.
Recherche d’amibes (à l’état frais) : Délai de 30 minutes.
Culture virale : Délai de 24 heures au réfrigérateur.


Prélèvements MTS

Recherche de trichomonas : Délai de 1 heure – température de la pièce.

Recherche gono (anus, gorge) : Délai de 24 heures – température de la pièce.
Recherche de gono et chlamydia (femme, endo, col + urine; homme, urine Délai de 24 heures - température de la pièce.
Recherche d’herpes spécimens muco-cutanés (TAAN) : Délai de 24 heures au réfrigérateur.

BILANS SANGUINS :

BILAN ABDOMINAL : (BABDO) 8h à jeun. gluc, créat, Na, K, HC03, alt, lipase, bilirubine, FSC, phos. alc. BILAN CARDIAQUE : FSC, gluc, créat, élec, CK tot, Itrop, PT, PTT


BILAN CENTRE DU DIABÈTE : (BDIAB+MIALB+URINA)
SANG : FSC, gluc, créat, acide urique, alt, CK tot, élec, HC03., calcium, HDLDL, HBA1G, fruct, TSH.
URINA : analyse d’urine + microalbumine sur miction (10 mL 1ère urine du matin de préférence)
BILAN HÉPATIQUE : (BILHE) Inclus bil.t, alt, p.alc, prot, alb.
BILAN INTERFÉRON (BINFE) : FSC, pt, TSH, élec, créat, alt, albumine, protéine, bil.t
BILAN MÉTABOLIQUE : 3 requêtes différentes :
1. BMTBS, URINA
2. BMUSP
3. BMUAP (+ OXURI + CITRA si demandé)

BMTBS (SANG) + URINA : Calcium, HCO3, créat. élect, phosphore et analyse d’urine
BMUSP (urines 24 h sans préservatif) : Na, K, Cl, créat, acide urique
BMUAP (urines 24 h avec préservatif) : Ca, créat, (saisir oxalates: OXURI, citrates: CITRA en plus si demandé sur cette req.)
BILAN NÉO-PULMONAIRE (BNEPO) : FSC, PT, élec, créat, calcium, albumine, protéines, alt, ld, p.alc.
BILAN ORL - Dr Trinh (TRIN) : Phos, Alb, MG, gaz veineux (pH)
BILAN PÉRITONITE : pt en dialyse péritonéale (BDISP) + (HEMAE au besoin si T° > 38)

SANG : FSC, albumine, élec, HC03, glucose, urée, créatinine, + hémoculture si T° > 38°C
Liquide péritonéal : décompte cellulaire + culture (Cf. pages bleues techn. culture de liq.)

BILAN SEPTIQUE : B.SEP + URMIC + URINA (+ HEMAE x 2 (adulte) ou HEMOP x 1 (enfants < 12 ans) si température) : FSC, gluc, urée, créat, Na, K, HCO3, analyse d’urine, culture d’urine, hémoculture.

BILAN TOXÉMIE (éclampsie) : (BTOXE) + URINES 24 HEURES AU BESOIN
FSC, élect, alt, gluc, créat, ac.urique, HCO3., urine.


Métrique (système) – Tableau de conversion MASSE TAILLE
Livres Kilogramme Livres Kilogrammes Pieds Centimètres
80 36,3 170 77,3 4’ 8" 142
85 38,6 175 79,5 4’ 9" 145
90 40.9 180 81.7 4’ 10" 147
95 43,1 185 84,0 4’ 11" 150
100 45,4 190 86,3 5’ 0" 152
105 47,9 195 88,5 5’ 1" 155
110 49.9 200 90.8 5’ 2" 157
115 52,2 205 93,1 5’ 3" 160
120 54,5 210 95,3 5’ 4" 163
125 56,8 215 97,6 5’ 5" 165
130 59,.2 220 99,9 5’ 6" 168
135 61,3 225 102,2 5’ 7" 170
140 63,6 230 104,4 5’ 8" 173
145 65,8 235 106,7 5’ 9" 175
150 68,1 240 109,0 5’ 10" 178
155 70,4 245 111,2 6’ 0" 183
160 72,6 250 113,5 6’ 1" 185
165 74,9 255 115,8 6’ 2" 188
6’ 3" 191
6’ 4" 193


DIALYSE PÉRITONÉALE


BILAN 1 MOIS : (B.1DP)
FSC, glycémie, urée, créatine, élect, phosphore, CCA, albumine
BILAN 2 MOIS : (B.2DP)
FSC, glycémie, urée, créatinine, élect, HCO3, phosphore, CCA, albumine, magnésium, fer, transferrine, coefficient de saturation, PTH, calcium total


BILAN 4 MOIS : (B.4DP)
FSC, glycémie, urée, créatinine, élect, HCO3 phosphore, CCA, albumine, ALT, magnésium, protéines totales, phosphatase alcaline, fer, transferrine, coefficient de saturation, PTH, calcium total, ferritine.


BILAN 6 MOIS : (B.6DP et STAPH) (HCV et HBSAG si demandés)
FSC, glycémie, urée, créatinine, élect. HCO3, phosphore, CCA, albumine, ALT, magnésium, protéines totales, phosphatase alcaline, fer, transferrine, coefficient de saturation, PTH, calcium total, ferritine, recherche staph aureus dans les sécrétions nasales.
BILAN ANNUEL : (B.ADP et STAPH) (HCV et HBSAG et HBSAC si demandés)


FSC, glycémie, urée, créatinine, élect., HCO3, phosphore, cca, albumine, ALT, magnésium, protéines totales, phosphatase alcaline, fer, transferrine, coefficient de saturation,PTH, calcium total, ferritine, TSH, B12, recherche staph aureus dans sécrétions nasales.



BILAN PRÉ- DIALYSE : (BPRDI + ERV + STAPH) (aluminium, HbA1G et TSH au besoin)
FSC, glucose, urée, créat, acide urique, alt, p.alc., élec., HCO3, phosphore, calcium, magnésium, albumine fer, transferrine, HDLDL, PTH, ferritine, HBSAG, HBSAC, HBCAC, HCV, ERV, recherche staph aureus dans sécrétions nasales et VIH.
PRÉLÈVEMENT LIQUIDE PÉRITONÉAL NOM DE L’ANALYSE L Code Contenant Code Tube Particularité/ Commentaires
Glucose, créatinine B PET Tube rouge 10 mL (liq. péritonéal)
Tube doré (sang)
BST
BMR
Génère 2 étiquettes
Prélèvement sanguin obligatoire
Décompte cellulaire H HLIQ Lavande (liq. péritonéal) LVD Inscr. date et heure réelle pct. et sorte de liquide
Culture + gram M HLBAE si liq.
>7 mL
Cont. 90 mL
Bout. Aérobie
(bouchon gris)
Bout. anaérobie (bouchon mauve foncé)
IST
MDA
HLBAE: génère 3 étiquettes
Mettre 1 mL minimum dans cont. 90 mL et 3 mL minimum dans chaque bouteille.
(Voir tech. page 351)
LIQBI
si liq.
< 7 mL
Cont. 90 mL IST LIQBI : génère qu’une étiquette soit pour le contenant 90 mL



Comments