POULS RAPIDE




    Résultat d’images pour tachyvardie
  • Savoir dire "Non, merci !" Réduisez ou, encore mieux, éliminez les produits qui contiennent de la caféine (café, thé, cola, chocolat) ainsi que l'alcool et les drogues illicites.
  • Cesser de fumer. Dans les jours qui suivront l'arrêt de la consommation de tabac, vous remarquerez que votre coeur bat moins vite. Avec le temps, vous serez moins essoufflé et vous aurez une meilleure tolérance à l'effort et à l'exercice. Par ailleurs, des études scientifiques montrent que cesser de fumer est l'un des facteurs les plus importants pour réduire le risque de souffrir d'une maladie cardiovasculaire.
  • Maintenir un poids santé. La plupart des personnes qui ont des kilos en trop souffrent de tachycardie au moindre effort, car le surplus de poids oblige le coeur à pomper du sang plus rapidement pour assurer l'oxygénation de l'organisme. Un poids idéal est un atout très important pour la santé du coeur, mais faites attention aux régimes amaigrissants draconiens qui peuvent entraîner des effets indésirables, dont la tachycardie. Optez plutôt pour les régimes alimentaires supervisés par un médecin.
  • Améliorer l'endurance. La seule façon d'améliorer votre condition cardiovasculaire et d'avoir plus d'énergie consiste à pratiquer des activités exigeant de l'endurance plusieurs fois par semaine : promenades à pied, travaux de jardinage, programme de conditionnement physique, sports de loisirs, etc.
  • Maintenir le stress à un niveau raisonnable. Le stress fait partie de la vie quotidienne et il est utile pour rester dynamique. Toutefois, trop de stress devient nuisible pour la santé. Sachez donc maintenir le stress dans des limites raisonnables en vous initiant à des techniques de relaxation, en vous accordant des moments de loisirs, en faisant régulièrement de l'exercice, en planifiant votre travail, etc.
  • Consulter un médecin. Il existe plusieurs médicaments sur ordonnance pour traiter la tachycardie persistante (bêtabloquants, certains inhibiteurs des canaux calciques et agents antiarythmiques). Votre médecin est le mieux placé pour évaluer si vous pouvez tirer des bienfaits de l'un d'entre eux.
  • Tenter des manoeuvres vagales. Si vous faites de la tachycardie, c'est-à-dire une accélération subite du pouls, et que vous vous sentez mal, vous pouvez essayer d'enrayer la crise par des manoeuvres vagales, techniques qui envoient de faux messages au nerf vague (nerf qui ralentit le système cardiaque et qui se trouve dans le thorax) de façon à faire baisser la fréquence du coeur. Il s'agit tout simplement de tousser plusieurs fois, de vous pincer le nez en tentant en même temps d'expirer par celui-ci, ou bien de forcer comme si vous étiez constipé. Vous pouvez aussi vous massez les carotides (artères du cou) une à la fois jusqu'à ce que vous vous sentiez mieux ou appuyer assez fortement sur les yeux avec les doigts. Pour éviter de tomber, faites toutes ces manoeuvres en position assise. Faites l'un de ces exercices pendant une dizaine de secondes en le répétant deux ou trois fois.

Comments