Dyspepsie

Aperçu
La « dyspepsie » est décrite par des brûlures d'estomac, des régurgitations d'acide, un excès de rots/éructations, un ballonnement abdominal, des nausées, un sentiment de digestion anormale ou lente, ou une satiété précoce. La cause de la dyspepsie reste inconnue, mais elle est généralement déclenchée lors des repas et les symptômes peuvent disparaître soudainement sans une raison évidente ou traitement.

La dyspepsie peut avoir un impact important sur la vie personnelle à la maison et au travail. Les personnes atteintes par des troubles gastro-intestinaux supérieurs chroniques présentent des taux d'absentéisme neuf fois plus élevés que les personnes en bonne santé. En outre, la productivité de travail des individus souffrant de symptômes est huit fois plus faible que ceux qui ne sont pas affectés.
Symptômes
Les symptômes de la dyspepsie proviennent du tube digestif supérieur et peuvent inclure :
  • Douleurs dans le haut de l'abdomen liées à l'ingestion de nourriture
  • Plénitude et ballonnements
  • Brûlures d'estomac, régurgitation, gaz
  • Nausées, vomissements



La plupart des patients qui sont atteints de la dyspepsie causée par un cancer de l'estomac peuvent souffrir de symptômes plus inquiétants que ceux reliés simplement à la dyspepsie. C'est ce qu'on appelle « des symptômes d'alarme » et incluent des vomissements persistants, des saignements (selles rouges ou noires), une faiblesse de sang, une anémie, une perte de poids inexpliquée, des difficultés à avaler ou une masse dans l'abdomen détectée par un médecin. Si vous avez un de ces symptômes d'alarme, ou si vous êtes âgés et vous avez de nouveaux symptômes, vous ne devez pas ignorer votre dyspepsie mais vous devez consulter un médecin le plus tôt possible.
Tests et diagnostic
Une gamme de tests peut être entreprise pour essayer de déterminer la cause de la dyspepsie. Toutefois, dans certains cas, le médecin peut choisir de traiter les patients sur la base de son évaluation clinique des symptômes avant de recommander des tests. Certains symptômes comme les saignements, la perte de poids, la difficulté à avaler, les vomissements persistants ou les nouveaux symptômes chez les patients âgés indiquent habituellement une nécessité pour faire des tests.
  • Radiographie au baryum (Série supérieure de GI).
    Un test radiographique par rayons X qui sert à visualiser l'œsophage, l'estomac et le duodénum. Pendant de nombreuses années, ce test fut le seul disponible pour investir ces types de symptômes. Il est encore utilisé comme un test de dépistage. Cependant, il existe maintenant des tests plus précis dans la majorité des cas.
  • Tests de dépistage du Helicobacter pylori.
    Les tests de dépistage des bactéries peuvent être parfois effectués dans les cliniques médicales. Ils comprennent des tests sanguins qui déterminent l'exposition antérieure à la bactérie mais ne confirment pas la présence des bactéries. La plupart du temps, ces tests ont été remplacés par le test respiratoire à l'urée (UBT). Ce test peut être fait chez le médecin ou à l'hôpital. Le patient boit un produit chimique, et si les bactéries sont présentes dans l'estomac, ce produit chimique est décomposé et séparé par les bactéries. Les sous-produits sont libérés dans le souffle du patient, et sont recueillis et examinés. Un test positif indique que les bactéries sont effectivement présentes à ce moment-là. Ce test peut être effectué afin de confirmer que les bactéries sont présentes, ou qu'elles ont été éliminées après le traitement.
    Une deuxième série de tests de dépistage peut se faire au moment de l'endoscopie avec des biopsies (échantillons de tissus). De petits morceaux de l'estomac peuvent être soumis à la même réaction chimique comme indiqué ci-dessus pour le test de respiratoire ou les tissus peuvent être examinés sous un microscope pour vérifier la présence des bactéries.
  • Gastroscopie (Endoscopie gastro-intestinale haute).
    Ce test est recommandé aux patients qui sont atteints de la dyspepsie. C'est un examen précis qui sert à détecter ou à éliminer la présence des lésions dans la muqueuse du tube digestif supérieur. Il s'agit de faire passer un tube par la bouche pour visualiser l'estomac. Ce test peut être fait dans une clinique médicale dans certains cas, mais il est généralement effectué à l'hôpital.
  • Étude pH prolongée de 24 heures
    Alors que l'endoscopie est capable de déterminer la présence de blessures dans la paroi du tube digestif résultant d'un reflux, beaucoup de patients peuvent avoir des reflux sans lésions visibles. L'étude pH prolongée de 24 heures tente de corréler les symptômes du patient avec la présence des acides dans l'œsophage. Ce test consiste à faire passer un tube mince par le nez dans l'œsophage pour une période de 24 heures. Un capteur placé à la fin du tube sert à mesurer le niveau d'acide dans l'œsophage. Un programme informatique trace ensuite la corrélation entre les symptômes du patient et la présence d'acide dans l'œsophage.


  • Vivre avec Dyspepsie
    La cause la plus fréquente de la dyspepsie est le reflux gastro-œsophagien (RGO). Il s'agit d'une condition dans laquelle l'acide, normalement présent dans l'estomac pour aider à digérer nos aliments, passe dans l'appareil digestif (œsophage) en sens inverse. Chez certaines personnes, cette condition se manifeste en brûlures d'estomac et régurgitation, et dans d'autres, elle peut causer entre autres, une inflammation (rougeur et gonflement) ou des plaies (érosions) dans l'œsophage. Un petit nombre de personnes souffrant de la dyspepsie peut avoir un ulcère à l'estomac (ulcère gastrique) ou dans la première partie de l'intestin (ulcère duodénal).


    • Gestion de vos symptômesApprenez à contrôler et à gérer les symptômes.


Dans certains cas, quelques changements de mode de vie peuvent atténuer les symptômes de la dyspepsie. Ces mesures comprennent la perte du poids, arrêter de fumer et élever la tête du lit qui s'avère bénéfique chez les patients qui souffrent principalement de reflux. Il faut toujours s'occuper de votre santé générale, et d'essayer de faire des exercices physiques, de maintenir un poids idéal et de cesser de fumer. Il est utile d'examiner toute corrélation entre nos symptômes et certains types d'aliments tels que les aliments épicés et l'alcool. Certains médicaments tels que l'aspirine et les médicaments de l'arthrite ainsi que certains analgésiques (sauf l'Acetaminophen) peuvent aggraver la blessure de l'estomac. Éliminer l'administration de ces médicaments ou les changer peut parfois aider à apaiser vos symptômes.

Le stress ne cause pas habituellement la dyspepsie mais il peut aggraver les symptômes gastro-intestinaux et nous sensibiliser à ces symptômes. Dans certains cas, il est nécessaire d'adopter des stratégies qui aident à atténuer le stress.
    • Options de traitement
      Ai-je besoin de médicaments spéciaux? Dois-je subir une opération chirurgicale?
Il peut être nécessaire pour vous d'avoir un ou plusieurs tests afin de déterminer quelle est la cause de votre dyspepsie. Avec les résultats en main, votre médecin peut déterminer quelles sont les options de traitement sera meilleur pour vous.Les médicaments sont énumérés ci-dessous dans l'ordre général de la puissance, mais l'ordre ne reflète pas nécessairement l'ordre dans lequel le médecin peut choisir de commencer le traitement.Les antiacidesLes antiacides sont utiles en tant que thérapie à court terme, mais sont généralement utilisés pour peu fréquents ou «révolutionnaires» des symptômes qui peuvent se produire lorsque le patient présente des symptômes tandis que d'autres médicaments. En général, les antiacides ne serait pas utilisé comme une forme de thérapie régulière.Antagonistes des récepteurs H2 (H2-AR)Cette classe de médicaments est disponible depuis plus de 25 ans et a été la première forme vraiment efficace d'acide réducteur de la médecine. Ces pilules fournissent une baisse modérée de l'acide produite par l'estomac et sont utiles pour les cas légers de reflux.Ils sont efficaces dans la guérison des ulcères, mais à un rythme un peu plus lent que la classe des inhibiteurs de la pompe à protons de médicaments (voir ci-dessous). Ces médicaments sont très sûrs. Effets indésirables rares peuvent inclure des éruptions cutanées, diarrhée, anomalies des tests hépatiques, et des problèmes rénaux. Ces médicaments sont reconnus comme sûrs pour thérapie à long terme si nécessaire.Inhibiteurs de la pompe à protons (IPP)Cette classe de médicaments est disponible depuis plus de 10 ans et prévoit la suppression acide le plus efficace actuellement disponible. Ce sont les pilules les plus efficaces pour les symptômes de reflux plus sévères et sont efficaces pour la guérison des ulcères peu plus rapide que H2-AR. En général, le meilleur remède est celui qui contrôle adéquatement les symptômes.Ces pilules sont aussi considérés comme sûrs pour le traitement à long terme si nécessaire. L'utilisation de ce type de médicament est souvent combiné avec des antibiotiques pour traiter l'Helicobacter pylori. Les effets secondaires de cette classe de médicaments sont également peu fréquentes et peuvent inclure des éruptions cutanées, des diarrhées et une variété d'autres effets secondaires mineurs. Rarement, les interférences avec d'autres médicaments doit être examiné par le médecin.
Foire aux questions
Quelle est la cause de mon ulcère duodénal ?
L'ulcère gastrique ou duodénal peut être d'une infection dans l'estomac causée par une bactérie appelée Helicobacter pylori (H. pylori) ou par l'administration de l'aspirine ou le traitement de l'arthrite par des médicaments tels que les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Le traitement le plus courant des infections du H. pylori comprend l'administration combinée de deux antibiotiques et des IPP. Il est important de suivre le traitement comme prévu afin d'obtenir de meilleures chances d'éliminer les bactéries.

Comments